Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

OK sur la matinale de France Inter, dimanche 7-9, sur l'Iran

Chers amis, vous pourrez m'écouter (avec d'autres) sur France Inter dimanche matin, à l'occasion de la matinale (7h00 à 9h00 : oui, il faudra se lever tôt : pensez à moi qui dois traverser tout Paris, à l'aube, pour aller dans un studio que je devine surchauffé).

repro_logo_franceinter.gif

Animée par Stéphane Paoli et Sandra Freeman, la matinale couvrira tout au long du week-end la crise iranienne. Dimanche, on devrait évoquer l'analogie entre stratégie iranienne et stratégie échiquéenne (cf. mon billet sur la jeupolitique), la question des nouveaux équilibres/déséquilibres régionaux (et l'asymétrie), avant d'évoquer la question des sanctions.

J'espère avoir un fichier audio à pouvoir mettre en ligne à l'issue : si un habitué de ce blog pouvait l'enregistrer (en format informatique) pour doubler le coup et me l'envoyer par mèl, je lui serais reconnaissant.

Bonne écoute pour les lève-tôt : vous aurez droit à ma voix chaleureuse et mes éclairages limpides : idéal pour commencer un bon dimanche géopolitique......

O. Kempf

Commentaires

1. Le vendredi 2 octobre 2009, 18:29 par N J

Ce 7-9 peut être écouté sur le site internet de France Inter pendant 30j....J'avoue que ce type de facilité ne motive pas pour se connecter dès 7H un dimanche matin. Je crois que beaucoup de lecteurs du Monde, dont j'observe les nombreuses réactions en ligne sur le thème de la bombe iranienne, feraient bien de méditer sur ce 7-9 au lieu d'asséner certaines analyses à l'emporte pièce.
C'est aussi ça la société moderne, laisser chacun s'exprimer sur tout même avec la plus infime connaissance du dossier.

2. Le vendredi 2 octobre 2009, 18:29 par Jean-Pierre Gambotti

Excellente intervention que j’ai interceptée de manière discontinue dans la montagne corse ! J’ai regretté cependant que vos interlocuteurs ne s’arqueboutent sur cette comparaison de la stratégie avec le jeu d’échecs. Nous savons tous sur ce blog CvCien que les frictions liées à l’action placent la stratégie à un niveau de complexité supérieur à celui des échecs qui n’est finalement que l’application, géniale souvent, de règles qui ne peuvent être néanmoins programmées….A contrario nous attendons toujours les bons algorithmes pour régler le conflit afghan ou…. la crise iranienne.
Kasparov est un génie mais pour maitriser la stratégie je pense qu’il faut aussi picorer modestement chez Mandelbrot !
Bravo encore pour la clarté et la pertinence de votre propos.
Très cordialement.
Jean-Pierre Gambotti

EGEA : mon général, merci bien pour vos compliments : en me réécoutant, j'avais l'impression d'avoir été verbeux, à force de mettre des nuances. Vous semblez dire le contraire.  Et effectivement, les règles du jeu d'échec sont fermées, quand celles de la stratégie sont, finalement, ouvertes : belle perspective de méditation....

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.egeablog.net/index.php?trackback/334

Fil des commentaires de ce billet