Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 25 juin 2015

Quel avenir pour la dissuasion nucléaire française ? (dir. P. Pascallon)

Le débat nucléaire existe en France, malgré les jérémiades des anti-nucléaires qui ne cessent ce crier à la censure. Or, de nombreux colloques leur donnent la parole, ainsi qu'aux partisans de la dissuasion A preuve, le colloque organisé par Participation et Progrès, le club de réflexion stratégique animé par Pierre Pascallon, qui s'est déroulé à l'Assemblée nationale le 8 décembre dernier.

Les actes de ce colloque viennent de paraître chez L'Harmattan. Les anti (M. Rocard, B. Norlain, G. Le Guelte, P. Bouveret, J-M Colin, B. Pelopidas, Cl. Le Borgne) y on droit à une partie sur quatre, les pros (Th. d'Arbonneau, F. Dupont, Y. Queau, Ph. Wodka-Gallien, A. Vaitravers, B. Sitt, Ph. Cottier) aussi.

A cet échange d'argument succèdent deux autres parties qui portent sur les adaptations à envisager, avec les signatures, entre autres, de M Forget, F Géré,B Tertrais, V Desportes, E Copel, E. Valensi, A. Dumoulin, C. Grand, etc.... C'est probablement la plus stimulante car elle questionne la dynamique. Là encore, il y a des contradictions, plus intéressantes que ce qu'on a l'habitude de lire sur le sujet.

Alors que le débat sur le nucléaire resurgira certainement à l'occasion de la prochaine présidentielle, alors qu'il y a eu un discours récent de l'actuel président sur la question, cet ouvrage permet de faire le point de la question.

O. Kempf

jeudi 23 février 2012

Afghanistan, guerre lointaine (Philippe Conte)

C'est un peu par hasard que j'ai entendu parler de cet ouvrage. Et la démarche me semble particulièrement utile : voici donc un quidam, un citoyen, auditeur lambda d'une session régionale de l'IHEDN, par ailleurs ingénieur et catholique, qui écrit un livre sur l'Afghanistan : pas du point de vue opérationnel ou stratégique, mais, pourrait-on dire, méta-stratégique. En effet, analysant la façon dont la guerre est conduite (à la fois mélange de technologisation et de retenue), il interroge non seulement l'éthique de la guerre, mais surtout la question de la force, ou de la faiblesse, de l'Occident. Bref, cette guerre n'est pas si lointaine, c'est vraiment notre guerre qui révèle très bien notre inconscient. Cette réflexion dépasse le questionnement habituel sur le bien-fondé de cette guerre : là n'est pas le problème.

Une réflexion profonde et d'autant plus intéressante qu'elle n'est pas le fait d'un "spécialiste" mais d'un homme de bonne volonté. Il a bien voulu répondre à nos questions.

Lire la suite...

mercredi 2 novembre 2011

Du Goncourt, et de l'air du temps

Le 29 août, égéa vous annonçait le Goncourt : le 2 novembre jour des morts, on n'y coupe pas, Alexis Jenni a donc obtenu la timbale. Bravo à lui. Quelques commentaires supplémentaires, en suite des messages de félicitations reçus des fidèles (Colbert, Spurinna, vous êtes trop attentifs...)

Lire la suite...

mardi 4 octobre 2011

Engagement militaire en Afghanistan

C'est un livre paru chez l'Harmattan, juste avant l'été, et qui n'a pas reçu la couverture qu'il méritait. J'ai donc demandé à Mme Oriane BARAT-GINIES, jeune doctorante, de répondre à quelques questions sur ce sujet de l'engagement français en Afghanistan (2001-2011).

Lire la suite...

samedi 3 septembre 2011

Victoire sur les Alpes

Je profite du week-end pour vous signaler la parution d'un ouvrage intéressant d'histoire militaire sur les opérations des Alpes en 1940. En effet, Mussolini attend le dernier moment pour attaquer, quand il est sûr que les Allemands vont défaire les Français : le 10 juin ! Autant dire que le Duce n'avait voulu prendre aucun risque, témoignant ainsi du niveau de confiance qu'on pouvait lui accorder. Surtout, il pensait qu'une armée française défaite, désorganisée, ne résisterait pas. Et c'est l'inverse qui est advenu : non seulement elle a résisté, mais elle l'a battu (grâce notamment aux forts Séré de Rivière). D’autant qu'elle est attaquée par le nord à partir de fin juin, les Allemands descendant depuis Dijon et étant contenus dans le nord des Alpes, les Français empêchant la prise de Grenoble, malgré l'infériorité numérique.

Ce petit épisode illustre que l'armée de 1940 n'était pas vouée à être battue, et que sans l'incroyable percée de Guderian, elle avait des chances. Mais c'est un autre débat, et il est fort utile de s'intéresser à cet aspect-là de l'histoire militaire. Merci à Max Schiavon, directeur des études au Service Historique de la défense, et LE spécialiste de la question.

Lire la suite...

mercredi 31 août 2011

Suire, Muraise, Leprince

Je poursuis mes découvertes, dans un tout autre genre. Voici donc un auteur qui écrit sous divers pseudonymes, et même sous son vrai nom. Un colonel des chars établi en Bretagne, ce qui le rend sympathique. Et qui est à la fois romancier, ésotériste et, surtout, stratégiste...

source

En effet, il nous parle à la fois de stratégie indirecte, de logistique, et d'histoire militaire. A (re)découvrir d'urgence :

Lire la suite...

lundi 29 août 2011

L'art français de la guerre

Voici donc le prochain Goncourt !

source

Et comme à son habitude, égéa va vous parler d'un livre qu'il n'a pas lu. Ne serait-ce que pour le titre !

Lire la suite...

mercredi 27 juillet 2011

Lectures d'été

ça y est, vous voyez le bon bout : après-demain soir, demain si vous lisez ce post jeudi, vous êtes en vacances. Enfin.....! Et vous avez même le droit de penser à ce que égéa aussi, na!vous allez mettre dans vos bagages. Vite, il est encore temps de descendre à la librairie en bas de chez vous et de passer commande, ultra urgente, des excellentes publications qui suivent.

Parce qu'après tout, il n'y a pas de raison de laisser à Elle, le Figaro Magazine, le Chasseur Français et Marie-Claire Décoration le privilère inoui des "lectures d'été". Non mais !

Lire la suite...

mercredi 9 février 2011

Il faut supprimer l'armée française

Provocateur, non ?

Peut-être faut-il être radicalement provocateur pour provoquer le débat. C'est ce que tente Pierre-Marie Guillon, qui vient de publier le livre éponyme, et qui mérite qu'on s'y attarde. L'auteur a bien voulu répondre à mes questions. Bien évidemment, j'espère vos commentaires et réfutations. Et nous organiserons un de ces jours un débat public avec l'auteur, car au moins, ça secoue. Chic !

Lire la suite...

vendredi 17 septembre 2010

Conflits et sécurité dans l'espace mer Noire

L'autre jour, je publie un billet sur Houellebecq : j'ai pulvérisé les records de fréquentation. Je souhaite le même succès à ce livre que je viens de recevoir, au sujet plus confidentiel.

Je trouve pourtant qu'il faut le signaler, car il est digne d'un grand intérêt.

Lire la suite...

jeudi 2 septembre 2010

La carte et le territoire (Houellebecq)

Mettons immédiatement les choses au point : je n'ai jamais lu Houellebecq. D'ailleurs, d'une façon générale, les romans me fatiguent de plus en plus (sauf les polars qui sont les dernières fictions que je supporte encore).

Par ailleurs, Le dernier Houellebecq, La carte et le territoire", ne sortira que le 8 septembre prochain. Enfin, je n'ai pas l'habitude d'évoquer les stars qui font l'actualité, mi-people, mi-télé, mi-intello, mi-Victor Hugo en Irlande (bon, quatre moitiés, ça ne fait pas quatre quarts, donc ce n'est pas un, c'est dire l'enflure de la chose).

Et pourtant !

Lire la suite...

lundi 5 juillet 2010

Principes de pacification du Maréchal Lyautey

Tout le monde connaît (et a lu) "le rôle social de l'officier" de Lyautey. Celui-ci, devenu quelques décennies plus tard résident général au Maroc, devint l'icône d'une pacification réussie. AU point de devenir un des exemples de l'école française de contre-insurrection : fort bien, à ceci prêt qu'on n'avais pas accès aux textes qui permettaient de comprendre ce qui inspirait Lyautey. C'est désormais chose faite, grâce à un jeune commissaire commandant de l'armée de terre, Maxime Gillet, qui a eu l'heureuse idée de faire fructifier son année au CID en dépouillant toute la correspondance et les écrits de Lyautey, pour en tirer un ouvrage donnant ces principes.

couv_principes_lyautey.png

Il a bien voulu nous donne un entretien où il explique son travail : incontestablement, un must qui arrivera sur toutes les bonnes bibliothèques.

O. Kempf

Principes de pacification du Maréchal Lyautey par Maxime Gillet., chez Economica, collection "stratégies et doctrines", 19 euros.

Lire la suite...

lundi 21 juin 2010

D'excellents livres de géopolitique

Je signale une nouvelle collection que je viens de découvrir, même si elle a une certaine ancienneté : il s'agit de la collection "Culture GuideS" coéditée par Clio et les PUF.

Lire la suite...

lundi 31 mai 2010

Livres parus

Quelques ouvrages récemment parus méritent votre attention. Et tout d'abord :

livre_francart.jpg

"Emeutes, terrorisme, guérilla, violence et contre-violence en zone urbaine" par Loup Francart et Christian Piroth. Le général Francart anime le débat stratégique depuis une bonne dizaine d'années et a mis au point, en 1999, la notion de maîtrise de la violence : il ne faut pas 'y tromper, les penseurs américains qui ont conçu la contre insurrection ont allègrement pioché dedans. ll nous parle ici de l'application de ces "tactiques" à la zone urbaine. Cela sera probablement visionnaire...

Vous pouvez aussi lire :

Lire la suite...

jeudi 13 mai 2010

1940 : Et si la France avait continué la guerre....

égéa a reçu un ouvrage intéressant (à paraître le 20 mai : aucune photo ni lien à mettre en ligne, désolé) et qui vient contribuer à la prise de conscience actuelle que la défaite de 1940 était "illogique".

carte_camapgne_de_France_40.jpg

Qu'en dire de plus ? Enormément de choses, car cette résurgence montre une actualité finalement urgente.

Lire la suite...

vendredi 16 avril 2010

Diagonale de la défaite : interview d'Immarigeon

J. Philippe Immarigeon, que je tiens en amitié et dont les essais sont toujours stimulants (voir fiche de lecture), fait paraître demain samedi son dernier opus, "la diagonale de la défaite", chez Bourrin éditeurs.

logo_diagonale_defaite.jpg

Il a eu la gentillesse de m'accorder un long interview (entretien, comme on dit en bon français, je sais). Juste histoire de vous allécher et de vous précipiter chez votre libraire...

O. Kempf

Lire la suite...

mardi 22 décembre 2009

Livre de Noël : l'invention des continents

Vos proches ne savent pas quoi vous offrir, et hésitent à vous approcher ? Laissez ce billet ouvert, bien en évidence, ils comprendront.

Il s'agit d'un beau cadeau de Noël : le livre de Christian Grataloup, "L'invention des continents"

Il ne s'agit pas seulement d'un livre illustré (et très bien illustré) : il s'agit également d'un texte, qui interroge cet objet géographique qui paraît évident, le continent, et qui a pourtant une signification géopolitique : ne dit-on pas l'Asie, comme si elle était unie alors que ça ne vient pas à l'idée des asiatiques ? ne parle-t-on pas d'unité africaine, alors que rien n'y prédispose vraiment ? Quant à notre Europe, les débats ne reposent-ils pas, souvent, sur la justification "géographique" de ses limites ?

Le texte est celui d'un auteur qui s'intéresse à notre discipline, auteur notamment d'un "géohistoire de la mondialisation". Bref, son texte paraît passionnant.

Une si Bonne idée de cadeau, vous dis-je. Je le souligne, s'ils n'arrivent pas à comprendre;...

Joyeux Noël d'avance (et envoyez moi un mail ou un commentaire si on vous l'a réellement offert...)

Réf : une fiche de lecture : ici, sur café géo.

O. Kempf

mardi 25 août 2009

Maalouf et le "dérèglement du monde"

Fiche de lecture sur Maalouf (Amin), « Le dérèglement du monde », Grasset, 2009

livre_Maalouf_der_monde.jpg

Trois chapitres se succèdent dans ce livre de 300 pages : Les victoires trompeuses, les légitimités égarées, les victoires imaginaires.

Lire la suite...

mercredi 3 juin 2009

Deux livres de géopolitique

Vous trouverez dans vos librairies deux livres récemment parus. En plus, de deux auteurs que j'estime et qui présentent régulièrement des analyses instructives.

51JobFFHBQL._SS500_.jpg 1/ Alexandre Adler, connu du grand public, n'aura sans doute aucune peine à écouler son dernier opus, "le monde est un enfant qui joue". En quatrième de couverture, cette phrase illustre le projet "La crise sans précédent que nous traversons jouera son rôle : la purge marquera une mutation systémique et sera aussi une opportunité géostratégique.". Cela ne l'empêche pas d'évoquer Ben Laden et la question NBC. En clair, il s'agit d'une synthèse géopolitique du monde de ce début de XXI° siècle qui a commencé, souvenez-vous, en 2008.

41bigFTp-kL._SS500_.jpg2/ Michel Foucher est beaucoup moins connu, même si sa réputation est grande et si les lecteurs d'EGEA en ont déjà entendu parler. Lacostien, il a surtout travaillé sur les frontières, phénomène géopolitique s'il en est. Son dernier opus, "l'Europe et l'avenir du monde" reprend sa thématique favorite, celle de la géopolitique européenne : autant dire qu'il a toute saplace ici sur ce blog, et que je ne saurai trop vous inciter à l'acquérir.

Je publierai, cela va de soi, des fiches de lecture de ces deux ouvrages, une fois que je les aurai lus.

O. Kempf

mardi 19 mai 2009

Clausewitz et technologie

En attendant que je publie mon prochain billet sur Clausewitz (demain ?), je signale que l'ami Benoît Durieux a brillamment été lauréat du prix la plume et l'épée, décerné par le CoFAT. Ledit bouquin (Clausewitz en France) retrace la réception de Clausewitz en France. Je devine que c'est excellent, mais tiens à préciser que je ne l'ai pas lu, justement pour "découvrir" tout seul CVC. On verra après si ce que j'y découvre s'inscrit dans une école ou une autre....

durieux_CVC.jpg

Bravo Benoît, donc.

Je regrette par ailleurs que l'ami Joseph Henrotin n'ait pas remporté l'autre prix, l'épée et la plume, avec son excellent "la technologie en débat, le cas américain". Je l'avais cité en son temps, et celui-là, je l'ai lu. Mais mille excuses, Joseph, je n'ai pas encore trouvé le temps de rédiger la fiche de lecture qui convient à cette somme, dense et très éclairante.... elle m'a bien servi à préparer le colloque de l'autre jour. Bref, il aurait bien mérité d'être couronné.

515eJoGFhiL._SS500_.jpg

O. Kempf

NB : un petit clic ci-dessous est si vite arrivé.....

- page 1 de 2