Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mélanges hebdo 21/13

Encore une semaine pluvieuse, signe du dérèglement climatique. S'il n'était que climatique ... Le climat demeure très malsain, et des vents mauvais soufflent. On sent une inquiétude générale, une attente résignée devant l'inéluctable. Peut-être n'est-ce que le temps maussade qui donne ces mauvaises pensées. Bonne fête quand même à toutes les mamans ! Aujourd'hui, on a encore le droit ...

Source (Benanteur)

Avis, news et bric-à-brac

En fait, nous croyons souvent que nous sommes sortis de l'âge des idéologies : fascisme comme communisme ont été évacués. Pourtant, il faut bien voir la persistance de deux idéologies. Celle du libéralisme (et ses variantes libertaires) dont nous avons déjà parlé ici ; et celle du culturalisme, qui affirme qu'il n'y à plus de nature. Ainsi, ces théories du genre qui font désormais la loi, tout comme les lois mémorielles qui disent ce qu'il faut penser : renommons le sexe, réécrivons l'histoire, conformément à notre idéologie du moment : Orwell, pas mort. Ou enfin, sublime tartuferie, l'interdiction du mot race dans la législation française, votée l'autre jour par ce parlement "éclairé" (il faudrait dire : illuminé). On lira bien sûr l'excellent et sain article de N. Houston et M. Raymond qui montre toute l'inanité de cette loi.

L'autre jour, au colloque du sénat sur le cyber, pas mal de petites informations.

  • La tripartition proposée par FB Huyghe entre économique, (géo)politique, et idéologique.
  • P. Pailloux qui précise, à propos des OIV, qu'un certain nombre de procédures de contrôle ne doivent pas être connectées à Internet, en précisant que la majorité ne le sont pas : cela faisait longtemps que je subodorais ce point, le voici confirmé (même si la question de la délimitation des OIV demeure ouverte et sujette à débat). Je remarque également qu'il cite GB et Allemagne comme principaux partenaires, et pas les états-unis...
  • Les précisions de Coustillere sur les règles d'engagement ont été fort utiles. Alors pourtant que je suis sceptique sur leur pertinence, mais du coup, il va falloir que je précise ma pensée.
  • Une question de la salle sur la maîtrise des normes....
  • Le très bond point de situation de F. Douzet analysant la situation américaine.
  • Un intéressant topo de JF Blarel (MAE) sur la position Fr à propos de l'UIT
  • On lira pour finir le Compte rendu de F. Chauvancy.
  • on peut également aller voir les vidéos sur le site du Sénat ici et sur dailymotion ici.

Les écoles de 45 États américains devraient rendre l'écriture manuscrite optionnelle.. Sidérant, effrayant. 40 % des Américains n'ont pas écrit manuellement depuis six mois.... Et vous ?

Lisant l'excellent article de F. Jordan sur le risque dans la guerre, je lis, dans une sorte de dyslexie visuelle "Command and formol" au lieu de Command and control. Effectivement, le contrôle "formolise" l’initiative, entrave la décision, empêche le résultat. Les lapsus lecturae sont eux aussi révélateurs !

Intéressant article de JL Gergorin dans Commentaire (numéro de printemps). Il revient sur la stratégie furtive d'Obama. Il note un rapport de la Brookings qui demande la nécessité d'une doctrine approfondie sur les frappes indirectes (drones et cyber). Et il conclut qu'en matière de cyberdéfense, "un silence impressionnant règne, pour le moment, tant à Paris qu'à Berlin". On comprend que M. Gergorin soit très tourné vers l'actualité stratégique américaine. Quant à passer au French bashing, on retrouve une habitude des élites françaises. Il serait bon, toutefois, qu'il se renseigne sur le cyber français car il n'y a pas de silence impressionnant des autorités françaises sur la question. Me semble-t-il...

Festival de Cannes. Il y a encore quelques années, je parcourais vaguement les articles sur le sujet. Maintenant, cela allège ma lecture, je saute les feuillets immédiatement. Le cinéma dit "intelligent" m'est souvent incompréhensible et je le trouve aussi malsain que le théâtre (Cannes et Avignon, même combat). Alors pourtant que je vais très souvent au cinéma et me satisfais peu des blockbusters américains... Mais dans ce mélange de voyeurisme, de pornographie affichée sous le prétexte de liberté des mœurs, de clinquant friqué, je perçois une démarche qui me semble élitiste dans tous les mauvais sens du terme. Et violemment anti-populaire, et anti-intelligence. Bref, je n'accepte plus de jouer au gogo bourgeois impressionné par de soi-disant intellectuels et artistes. Même si le dernier Sorrentino est excellent (voir billet).

Henri Dutilleux est mort. Il était musicien. Michel Crozier est mort. Il était sociologue. Quand on vous dit que les français pouvaient avoir de l'influence internationale. Après la "French theory" et la nouvelle vague.

En Suède, la guerre civile a-t-elle commencé ? Six nuits d'émeutes (jeu concours : nous durerons le plus longtemps) qui s'étendent. D'un autre côté, relativisions : seulement cent voitures brûlées en cinq jours, 30 fois moins qu'en une Saint Sylvestre française... (je ne parle que des chiffres de la police : mais ils doivent compter les voitures comme les manifestants...). Toutefois, la Suède n'est pas un pays latin. A l'échelle du pays, oui, c'est le début de quelque chose de grave.

Non, je n'ai pas de sources au BND et j'ai trouvé tout seul la matière de mon billet de cette semaine. Il n'empêche, une agence occidentale de renseignement confirme...

Agression du militaire à la Défense : On nous dit de ne pas comparer à ce qui s'est passé à Londres... Ben si, justement. Et on compare, aussi, à l'affaire Merah. Le militaire "seul" (ou quasi) est agressé par un "loup solitaire". On redescend au niveau le plus simpliste de la violence, celle du duel, de l'homme à homme. Sauf qu'il s'agit là d'agression par surprise; et qu'il s'agit de frapper non un homme, mais un porteur d'uniforme. Comme si la violence guerrière revenait sur nos territoires, nous qui avons fait tant d'efforts pour bannir la guerre. Quelle va donc être la réaction officielle ? interdire de porter l'uniforme sur la place publique ? autrement dit, assimiler l'uniforme à des signes extérieurs d'opinion, de troubles potentiels à l'ordre public ? Une façon plus habile pourrait consister à arrêter Vigipirate....

Les parcours de la manif du 26 mai sont franchement inquiétants : diriger un million de personnes vers un espace aussi restreint que l'esplanade des Invalides, qui sera fermée au nord (le pont vers le Grand Palais et au-delà vers l’Élysée) et à l'Est (Assemblée nationale) sachant que les trois cortèges convergent du sud et de l'ouest, c'est structurellement créer une nasse, et donc provoquer des incidents. Les autorités de la préfecture qui ont imposé ce dispositif portent une lourde responsabilité. Et je ne parle même pas des incroyables déclarations publiques qu'on entend depuis deux jours : misérables calculs politiciens qui jouent avec le feu.

Choc géopolitique de la semaine

Affaire Apple : le gouvernement américain accuse une des principales entreprises du pays, un des plus beaux succès récents, de fraude fiscale. Tout se conjugue : le cyber, la bande de GAFA, le Big Data, les paradis fiscaux, la remontée à cheval des États, l’Irlande et la concurrence fiscale européenne... Tous les ingrédients de la crise économique où nous sommes sont subitement mis en accusation. Les Etats vont-ils se rebiffer ? réaffirmer qu'ils ont le monopole de la violence ? Peut-être...

Parutions

  • Actes de l’université d'été de la défense 2012. "Nouveaux enjeux économiques et géostratégiques".
  • Le spahi Fernand Ravin
  • Le tragique destin d'un train de permissionnaires Maurienne, 1917
  • L'aéronautique militaire française outre-mer, 1911-1939, par Jean-Baptiste Manchon. Recension par Guerre et conflits
  • Un cahier spécial sur l'économie de défense a été mis en ligne par la RDN;
  • L'ANSSI publie ses recommandations de sécurité sur les ordiphones
  • Jacques-Henri Schloesing, Itinéraire d'un français libre, de Patrick Collet. JH Schloesing était un jeune Français ordinaire, auquel la guerre réserva un destin extraordinaire. Il n'était pas un soldat de métier, mais de circonstance. Pas davantage un héros flamboyant et adulé, mais plutôt un chef courageux, aimé et respecté pour son humilité. Il vécut peu: 24 ans. Suffisamment pour remplir une vie et tracer une destinée qui illumine le ciel longtemps après le dernier combat. Car il était aviateur. Chasseur, et très vite commandant de la première escadrille de chasse de la France Libre. La guerre ne l’épargna pas. Abattu une première fois, terriblement brûlé, il échappa aux Allemands et se réfugia....chez lui, en plein Paris, rentrant dès qu'il le pût en Angleterre, après une incroyable aventure dans la France occupée. Au terme d une année entière d'hôpital dont il sorti défiguré, il retrouva une place au combat, que nul ne voulait plus lui accorder après tant d'épreuves et si prêt de la Libération. Mais JH Schloesing avait une certaine idée du devoir, qui s'accommodait mal des arrangements. Il avait donné sa vie un matin de 1939 et renouvelé son serment un soir de juin 1940: il ne lui appartenait plus de la reprendre. Seule la victoire pouvait le libérer de sa parole. Il fut abattu quelques semaines plus tard, à l'instant précis ou la foule des parisiens tout justes libérés accueillaient le général de Gaulle place de l'Etoile, à deux pas de chez lui.
  • Obama, la guerre contre le terrorisme, les drones. Nouvelles déclarations stratégiques. Cf. le discours d'Obama à la NDU, jeudi. Je remarque qu’il ne prononce pas le mot "cyber".

Articles

Événements

27 mai après-midi, toujours le colloque "Stratégie et réseaux", à l’École militaire.

28 et 29 mai L'académie des sciences morales et politiques organise des Journées d’étude LES PENSEURS DE LA STRATÉGIE (II) Lieu : Fondation Simone et Cino Del Duca – 10 rue Alfred de Vigny – 75008 PARIS. Inscriptions

  • 28 mai:
    • Thucydide : stratégie, géostratégie et histoire, par Jean-Nicolas Corvisier, Professeur d’histoire ancienne, Université d’Artois.
    • La pensée stratégique byzantine, par Jean-Claude Cheynet, Professeur d’histoire byzantine, Université Paris-Sorbonne.
    • Polybe, sa pensée et sa réception, par Thierry Widemann, Chargé d’Etudes à l’Irsem.
    • La pensée stratégique de Guibert entre science et littérature, par Hervé Drévillon, Professeur d’histoire moderne, Université Panthéon-Sorbonne, Directeur d’études à l’Irsem.
    • Frédéric le Grand, par Jean-Paul Bled, Professeur émérite d’histoire, Université Paris-Sorbonne.
  • 29 mai
    • Napoléon chef de guerre, par Bruno Colson, Professeur d’histoire, Université de Namur.
    • Mahan et la stratégie maritime, par Martin Motte, Maître de conférences, Université Paris-Sorbonne.
    • Les clausewitziens français, par le Colonel Benoît Durieux, Adjoint au chef du cabinet militaire du ministre de la défense.
    • Les penseurs de la guerre totale, par Thomas Lindemann, Professeur de science politique, Université d’Artois.
    • Les théories de la guerre irrégulière, par Olivier Schmitt, Doctorant en science politique, King’s College London, associé à l’Irsem.

28 mai : Mardi prochain, 28 mai 2013, dernière séance du cycle de conférences de l’IRSEM « Les Rendez-vous de l’histoire », consacré cette année à « Faire campagne, de l’Antiquité à nos jours ». Nous recevrons Pierre Razoux, directeur du domaine « Sécurités régionales comparées » à l’IRSEM, qui nous présentera un exposé sur : « La guerre des Malouines (avril-juin 1982) - coup de main argentin, campagne britannique ». Comme à l’habitude, cette conférence se tiendra dans l’amphithéâtre De Bourcet de l’Ecole militaire, de 18 h à 19 h 30.

4 juin Je ne sais plus si je l'ai annoncé, je double au cas où : les Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan et le pôle Action Globale et Forces Terrestres de son centre de recherche le CREC Saint-Cyr, avec le soutien de l’Ecole des Transmissions, ont le plaisir de vous inviter à la journée d’études : « les frontières du Cyberespace» qu’ils organisent, avec le soutien de la chaire CyberDéfense et Cybersécurité Saint-Cyr Sogeti Thalès, à l’espace Ferrié, musée des Transmissions, 6 av. de la Boulais, 35510 Cesson Sévigné (Rennes), le Mardi 4 juin 2013 9h30-18h20. Programme. Inscriptions.

7 juin L’École nationale d’administration (ENA), l’École des hautes études commerciales (HEC) et l’École de Guerre (EdG) organisent leur colloque annuel : « Nouveau monde, nouveaux décideurs ? ». Avec deux tables rondes : Latitude du décideur, acteur d’influence ou sous-influence ? » et « L’aptitude du décideur, une question de culture personnelle ? » Renseignements complémentaires : www.colloque-ena-edg-hec.fr

13 et 14 juin Colloque international organisé par la Société Nationale de l’Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie (SNHPG), les 13 et 14 juin 2013 à l’Ecole militaire. « Les gendarmeries dans le monde, de la Révolution française à nos jours ». Renseignements, programme et inscription (obligatoire) sur le site de la SNHPG)

Commentaires

1. Le samedi 25 mai 2013, 20:27 par BQ

Culturalisme: ses versions employées et déployées fin XIXème - début XXème en Europe Centrale et de l'Ouest ont montré leur efficacité...massivement redoutable!

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.egeablog.net/index.php?trackback/1806

Fil des commentaires de ce billet