Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Digital

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 17 octobre 2018

Supprimer le liquide

Voici le texte de ma chronique parue dans le dernier numéro de Conflits, consacré au Brésil.

Lire la suite...

mercredi 5 septembre 2018

Définir la Transformation digitale

Il est temps désormais de proposer une définition de la transformation digitale.

TD_un_processus__2_.jpg

La transformation digitale est un processus utilisant de nouvelles technologies informatiques mobilisant des usages mobiles à grande échelle et très simples, ce qui procure un levier de puissance par la maîtrise de très gros volumes de données.

Cette définition nécessite quelques précisions de vocabulaire.

Lire la suite...

jeudi 4 janvier 2018

L’énergie de la première moitié du 21e siècle, c’est la donnée

L'autre jour, un journaliste m'appelle pour un article que j'avais publié il y a quelques mois sur la géopolitique de la donnée (avec Th Berthier, ici, voir aussi sur egea). Il avait travaillé le sjet, du coup la discussion a été passionnante, du coup il en a tiré quelques éléments écrits, que je reproduis avec plaisir sur ce blog. Car la donnée revêt uen dimension stratégique très forte, ce qui est peu soupçonné. Merci à Romain Ledroy (voir ses articles ici et ici).

source

Lire la suite...

jeudi 26 octobre 2017

De l'estafette au digital (Inflexions n° 36)

Article paru dans Inflexions n° 36 (octobre-décembre 2017), (voir ici) dont le thème est le sens de l'action. J'y montre que la question des communications a toujours été centrale dans la conduite de l'action, pour terminer par une distinction que je crois féconde entre les bulles cyber, numérique et digitale. J'y travaille pas mal et suis encore en train de l'affiner, mais c'est une des premières formalisations de distinctions qui sont fort utiles, dans le confusionnisme ambiant, y compris chez des "spécialistes".

Le sens de l’action : quel beau sujet de réflexion ! Il est en effet au cœur des préoccupations de tout chef qui sait qu’il doit à la fois conduire l’action (être un homme d’action) et en même temps réfléchir, tant la guerre mobilise également ses qualités intellectuelles. Toujours, le soldat devra articuler la pratique et la théorie. Il devra penser les événements, penser l’ennemi et l’environnement, calculer la manœuvre de l’autre puis la sienne propre. Sauf dans le corps à corps où seules la force brute, l’adresse, la technique de combat jouent, le reste de la guerre est un duel donc une dialectique.

Le sens de l’action revêt incontestablement des permanences. Pourtant, l’objet de cet article vise surtout à identifier ses évolutions bien plus que les continuités. Car il convient d’abord de constater qu’évolutions il y a, pour des raisons sociales ou techniques. D’ailleurs, une des principales évolutions techniques affecte la fonction des communications militaires qui touche en retour la conduite du combat. Mais cette évolution fait face récemment à de profondes évolutions (cyber, numérique ou digitale) qui accélèrent le processus et défient les permanences.

Lire la suite...