Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 19 mars 2015

"Alliances et mésalliances", fiche de lecture

Th. Lamidel, auteur du blog "Le fauteuil de Colbert", blog de stratégie navale (et membre d'EchoRadar), vient de publier une fiche de lecture d’Alliances et mésalliances dans le cyberespace. Utile car décrivant bien l'articulation du livre, elle ouvre sur une question finale intéressante, posée par un stratégiste naval qui s'intéresse aux "Global commons" ou "espaces d'intérêt commun". L'analogie du cyberespace comme "océan" tient-elle vraiment ? Je la reproduis ci-dessous.

Lire la suite...

mercredi 18 mars 2015

La Vigie n°12 - Armées, budget, Europe | Renforcer la France

La Vigie, lettre d'analyse stratégique publiée par Jean Dufourcq et Olivier Kempf et paraissant tous les deux mercredis, vous propose son douzième numéro.

logo_la_vigie.png

Vous trouverez dans ce numéro daté du 18 mars 2015 un texte sur Armées, budget, Europe, un autre sur Renforcer la France, une Lorgnette sur Soutex (soutien des exportations). Les entames des articles sont lisibles ci-dessous. Les conditions d'abonnement sont en fin de message. Si vous êtes déjà abonné à La Vigie, vous pouvez accéder directement au numéro 12 en vous rendant sur cette page.

Vous pouvez lire également le billet paru la semaine dernière sur notre site, en libre accès : États-Unis, les raisons d’un rapprochement avec l’Iran (Th. Flichy de La Neuville) .

Armées, budget, Europe

Ces derniers jours, on a beaucoup parlé de défense en Europe, que ce soit dans l’Alliance, l’Union ou les nations.Tout a commencé par une remise en cause des déclarations du général Breedlove, qui est à la fois SACEUR (Commandant suprême allié pour les opérations de l’OTAN) et USEUCOM (Commandant américain pour l’Europe). Depuis plusieurs mois, il se signalait par des positions très vigoureuses à l’égard de la Russie. Cela pouvait s’expliquer par plusieurs raisons de politique intérieure américaine (lutte budgétaire entre commandements opérationnels, controverses politiques nombreuses à Washington) mais la plupart ne voyait pas cette casquette américaine et ne retenait que la casquette OTAN. Il avait même pris publiquement des positions en contradiction avec celles du Secrétaire général de l’OTAN lors de la conférence de sécurité de Munich, en février. Plusieurs nations européennes s’en étaient émues. (...)

Renforcer la France

Entre médias et marché, peu de marge pour la politique. Entre géo-économie et socio-idéologie, peu d’espace pour la stratégie. En France, plus guère de place non plus pour la fraternité entre liberté et égalité, on l’a dit. Pour sortir de ces carcans qui éreintent les Français et mettent la France à mal, il faut sortir du discours ambiant qui égare les opinions publiques et anesthésie la démocratie. Il faut relancer un récit national en panne. Sans sursaut vital, la sécurité voire la pérennité de la France est en question. Relancer la France, en faire un acteur confiant en l’avenir, à l’affût d’occasions de faire valoir ses intérêts et ses convictions et à même de jouer sa partition singulière, voilà la mission ! (...)

Pour avoir accès au numéro 12 en entier, rendez-vous sur le site de La Vigie et abonnez-vous : l'abonnement découverte pour 3 mois vaut 16 €, l'abonnement annuel pour les particuliers vaut 60 €, l'abonnement pour les entreprises et organisations (5 licences) vaut 250 €. Pour s'abonner, cliquer sur le lien “Vigie n° 12”, ajoutez au panier, cliquez sur “régler ma commande", payez, comme sur n'importe quel site de commande en ligne. Une fois que vous serez abonnés, vous recevrez un courriel avec un lien direct vers le numéro et à l'avenir, chaque numéro arrivera directement dans votre boite mail. Vous pouvez aussi vous procurer le numéro à l'unité, de la même façon.

L'avenir de La Vigie et son développement (pour apprécier le projet, lire “à propos”) dépend de vos abonnements. Nous espérons que vous nous souviendrez dans cette aventure.

L'équipe de La Vigie

jeudi 12 mars 2015

FIG: La Frontière

Le festival international de géopolitique de Grenoble a ouvert ses portes ce matin. Comme à l’habitude, une multitude de conférenciers, talentueux et prestigieux s'y presseront. J'y participerai samedi matin en prononçant une conférence sur "Frontière et cyberespace". Si vous êtres grenoblois d'usage ou de passage, je serai heureux de vous y retrouver. Programme

Accessoirement, "Alliances et mésalliances dans le cyberespace" concourt pour le prix du livre géopolitique de l'année.

O. Kempf

dimanche 8 mars 2015

La Vigie 11 : Des diplomaties illisibles - Les voisins de la France

La Vigie n° 11 est parue, voici le début des deux articles :

Des diplomaties illisibles : Un éditorial récent déplorait le manque de lisibilité de la diplomatie française. Passons sur le mot, chacun voit bien que la politique extérieure de la France n’est ni compréhensible ni donc prévisible. L’éditorial en question pointait la ligne à tenir au Moyen-Orient : ici dénonçant un dictateur, là s’accommodant d’un autre qui a le bon goût d’acheter des avions ; frappant des islamistes d’un côté de la frontière, mais non de l’autre, alors que ledit ennemi affirme pourtant se jouer de ces limites juridiques d’un autre âge ; clamant un temps de beaux principes qui font se pâmer d’aise Saint-Germain-des-Prés pour aussitôt les mettre dans sa poche lorsque le réalisme l’impose.

Les voisins de la France : En bouclant ce tour d’horizon de la carte de visite stratégique de la France aujourd’hui, il faut évoquer ses voisins. Car ils sont depuis plusieurs siècles les premiers partenaires, témoins, bénéficiaires ou adversaires de ses entreprises. De plus, la plupart ont des liens de parenté étroits et des tranches d’histoire commune avec elle. Tous ensembles, la France et ses voisins ont entraîné le monde dit avancé sur les chemins du progrès dans bien des domaines mais aussi dans les drames de la guerre et ceux des excès idéologiques. Comment la France intègre-t-elle en 2015 ses voisins dans son équation stratégique ? Dans ses opérations militaires récentes, notamment africaines, on voit qu’elle a été le plus souvent seule, ses voisins ayant fait la sourde oreille à ses requêtes de sécurité, alors qu’elle se laissait facilement enrôler dans des opérations atlantiques éloignées de ses priorités.

mardi 3 mars 2015

Colloque "La donnée n'est pas donnée" 23 mars 2015

Il y a quelques mois, l'ami Philippe (blog) me propose d'organiser un colloque sur le Big Data. Pour décentrer un peu le sujet, nous avons voulu nous intéresser à la donnée, sous-jacente au BD et rarement étudiée en tant que telle (voir l’argument scientifique ci-dessous) ; de même, notre tropisme stratégique nous a poussé à regarder l'aspect stratégique de la chose, tant en stratégie publique qu'en stratégie économique. Ceci donne lieu à un beau colloque, qui réunit des gens de tous horizons (par exemples : Ch. Balagué, Th Berthier, F. Douzet, O. Hassid, A. Rouvroy, K. Salamatian, Ch. Schmidt, M. Watin-Augouard) pour donner lieu à échanges et discussions. Cela aura lieu à l’École Militaire le lundi 23 mars. Inscrivez vous vite ! Argument, programme et détails ci-dessous.

Le colloque est organisé par EchoRadar et le Centre d’Études Supérieures de la Gendarmerie (et l'école d'officiers de la gendarmerie). Le partenaire principal est Keyrus, acteur central du BD en France. Sont partenaires la Revue Défense Nationale, la Vigie, la chaire Castex de cyberstratégie, la chaire Saint-Cyr de cyberdéfense. L'inscription au colloque est gratuite et s'effectue à partir du lien suivant

Lire la suite...

dimanche 22 février 2015

China, a bird’s eye view (EGE)

L'EGE et la Japan University of Economics publient une étude internationale sur la Chine. L'étude internationale "China : a bird-eye view", fruit de la collaboration entre l'Ecole de Guerre Economique et la Japan University of Economics, vient de paraitre. Elle sera bientôt disponible sur les bookstores en anglais. Il n’est pas courant que deux structures de formation, l’une japonaise et l’autre française, décident de s’associer pour produire une publication académique sur la Chine. Cette étude China : a bird-eye view est une première du genre. Elle a été réalisée au cours des deux dernières années par une trentaine d’auteurs japonais et français. La Chine est une économie de combat qui méritait d’être étudiée sous ce double éclairage culturel. J'y contribue pour un article co-écrit avec Damien Fortat sur "Chinese Cyber strategy: from control to expansion".

Lire la suite...

vendredi 20 février 2015

APT : non pas quoi mais qui

Il y a trois ans, le mot APT (Advanced Persistent Threat) était le plus tendance du milieu cyber. Tout le monde le prononçait d'un air entendu, expliquant qu'il s’agissait d'un nouveau type de menaces. Les spécialistes d'entreprises de cybersécurité montraient leurs "solutions", les revues de directeurs de SSI ou de sécurité s’interrogeaient gravement, les journalistes faisaient leur travail en répercutant ce souci général.

source

Lire la suite...

jeudi 19 février 2015

2000ème billet

Ben oui: ceci est le deux millième billet rédigé sur égéa (je n'ai pas dû tous les publier, il doit y en avoir une dizaine mis de côté)...

Comme le temps passe, disait l'autre.

Merci de votre fidélité.

O. KEmpf

mardi 17 février 2015

Mali, une paix à gagner - Analyses et témoignages sur l'opération Serval

Voici la deuxième édition d'un ouvrage paru l'an dernier chez Lavauzelle et qui avait connu un certain succès. Cette nouvelle édition est augmentée de tout un tas de contributions et témoignages qui en font l'ouvrage de référence sur cette opération. J'y participe au travers d'un article sur "Serval, quelques enseignements stratégiques".

Lire la suite...

mercredi 11 février 2015

La 2ème édition d'Introduction à la cyberstratégie est parue !

Heureux de vous annoncer la parution de la deuxième édition, revue et augmentée , d'Introduction à la cyberstratégie . Trois chapitres supplémentaires notamment... Détails ci-dessous.

intro-cyberstrategie-ii-z.jpg

Lire la suite...

lundi 9 février 2015

Etat et régime

Subtile distinction par le chef de l’État : on soutient l’Irak parce qu’en Irak, « il y a un État, une souveraineté et une armée qui peuvent lutter contre Daech et reconquérir le territoire » alors qu’en Syrie, « il n’y a pas d’État, il y a un régime ce n’est pas pareil, qui ne contrôle d’ailleurs plus son territoire ».

Cette distinction est spécieuse et non convaincante, disons le tout net : car on ne voit pas que l’Irak contrôle son territoire, pour dire les choses ; tandis qu’en Syrie, si le « régime » ne contrôle pas son territoire, son armée lutte effectivement pour le reconquérir, ce qui est loin d’être le cas en Irak. Ah oui, me dit-on, mais en Syrie ils sont aidés. C’est sûr qu’en Irak, ils sont tout seuls et que ce n’est absolument pas la coalition qui « délivre » des frappes à longueur de journées.

Bref, je veux bien comprendre qu’on fasse des choix mais la justification donnée est honnêtement très insuffisante. Cette doctrine du ni-ni qui a l’apparence d’un choix est un refus de choisir.

Egéa

jeudi 5 février 2015

Vigie n°9 : Poussée russe en Ukraine - les valeurs stratégiques de la France

La Vigie, lettre d'analyse stratégique publiée par Jean Dufourcq et Olivier Kempf et paraissant tous les deux mercredis, vous propose son neuvième numéro.

logo_la_vigie.png Vous pouvez lire également le billet paru la semaine dernière sur notre site, en libre accès : La France en guerre en 2015 ?.

À l’occasion de ce numéro daté du 4 février, avec un texte sur La poussée russe en Ukraine, un sur les valeurs stratégiques de la France, une lorgnette sur les contradictions de l'UE.

Poussée russe en Ukraine

S’il faut savoir garder sa distance avec le goût des médias pour le sensationnel et avec l’empressement de certains experts et commentateurs à monter en épingle le moindre événement, la récente remontée de tension à l’Est de l’Europe suscite quelques analyses pessimistes.

Le premier constat tient à la perte d’initiative militaire de l’Ukraine. La prise de l’aéroport de Donetsk par les séparatistes a répondu à une mini-offensive lancée le 17 janvier par les forces de Kiev. L’échec de celle-ci ainsi que la perte des positions dans l’aéroport sanctionnent un mouvement débuté à la mi-août, lorsque les séparatistes avaient cessé de reculer pour reprendre peu à peu le contrôle d’une partie significative des oblasts de Donetsk et Louhansk. Conformément aux conceptions clausewitziennes (notion de point culminant et primat de la défensive) et à la tradition stratégique russe (l’art opératif), la marche en avant était relancée. En fait, ce qui frappait l’observateur déjà avant Noël, c’était qu’elle ne fût pas allée plus loin, qu’elle fût en fait retenue. (suite)

Rénover les valeurs de la France

Après avoir évoqué les atouts et les responsabilités de la France (cf. Vigie 5 et 8), il faut évoquer maintenant ses valeurs.

Ciment de sa cohésion, terreau de ses engagements, elles participent directement à sa sécurité et font partie de son patrimoine, on pourrait dire de son paquetage, stratégique. Les défendre, c’est défendre l’identité de la France. Les invoquer, c’est se donner les moyens d’un consensus national pour rassembler le pays et agir. On les a souvent vues marcher de concert dans l’histoire de France avec les intérêts et les responsabilités du pays pour engager l’action. Il faut donc en parler... (suite)

Si vous êtes déjà abonné à La Vigie, vous pouvez accéder directement au numéro 9 en vous rendant sur cette page.

Pour avoir accès au numéro 9 en entier, rendez-vous sur le site de La Vigie et abonnez-vous : l'abonnement découverte pour 3 mois vaut 15 €, l'abonnement annuel pour les particuliers vaut 60 €, l'abonnement pour les entreprises et organisations (5 licences) vaut 250 €.

Pour s'abonner, cliquer sur le lien “Vigie n° 9”, ajoutez au panier, cliquez sur “régler ma commande", payez, comme sur n'importe quel site de commande en ligne. Une fois que vous serez abonnés, vous recevrez un courriel avec un lien direct vers le numéro et à l'avenir, chaque numéro arrivera directement dans votre boite mail.

Vous pouvez aussi vous procurer le numéro à l'unité, de la même façon.

L'avenir de La Vigie et son développement (pour apprécier le projet, lire “à propos”) dépend de vos abonnements. Nous espérons que vous nous souviendrez dans cette aventure. Bien cordialement,

Jean Dufourcq et Olivier Kempf

lundi 2 février 2015

Affaire Snowden, une surprise stratégique

Qq liens sur le livre de Quentin Michaud sur l'Affaire Snowden, une surprise stratégique (auquel j'ai un peu contribué). Je mets ci-dessous qq extraits pour vous donner l'appétit.

Couv_Snowden.JPG

Lire la suite...

jeudi 29 janvier 2015

Colloque Digital Polis (MAJ)

Je participerai vendredi 30 janvier au colloque Digipolis qui se tiendra, sur trois jours, à l'hôtel de ville de Paris. J'y présenterai une communication avec Thierry Berthier (collègue d'EchoRadar et de la fac de Limoges) sur "Ville connectée, données massives et algorithmes prédictifs" (au titre de la Chaire Saint-Cyr de cyberdéfense). Autrement dit, notre approche sur la "smart city" (ville intelligente) où l'approche géographique et réseau se conjugue avec la notion de projection algorithmique pour pouvoir organiser des prévisions et donc optimiser le fonctionnement urbain. Bref, associer le big data aux boucles systémiques dans le cadre de la ville.

Cela promet d'être un gros événement. Programme ici (mais c'est déjà sur-réservé, les organisateurs ont 250 pax en liste d'attente). Argument ci-dessous. MAJ: Vous pouvez accéder au diaporama réalisé ici.

Lire la suite...

mercredi 28 janvier 2015

La France en guerre en 2015 ?

La Vigie publie, en libre accès, un texte qui s'interroge sur cette "guerre" où nous nous trouverions. Il est lisible ici.

L’année 2014 a été celle du centenaire de 1914. D’innombrables commémorations ont été commanditées pour célébrer la mémoire de la Grande guerre et les sacrifices alors consentis. L’année 2015 s’ouvre sur une attaque ciblée au cœur de Paris, les 7, 8 et 9 janvier, et une mobilisation nationale le 11, qui rappelle celle qui enflamma Paris début août 1914.

S’agit-il aussi d’une guerre en 2015? Et peut-on comparer 1914 et 2015 ? Assurément non. Aussi hâtons-nous lentement dans cet exercice de mobilisation des esprits qui pourrait vite se transformer en marché de dupes, notamment pour les militaires toujours prompts à se placer dans le sillage glorieux de leurs anciens. Parlons de la guerre avec un peu de recul et de méthode. Affranchissons-nous des schémas émotionnels proposés par des médias et des marchés associés pour se substituer aux exécutifs élus et orienter les comportements des peuples dans le sens de leurs intérêts marchands ou de leurs stratégies de pouvoir.

Parler en France de la guerre au début 2015, c’est pour moi se garder du patriotisme désuet comme de l’alarmisme pervers ; c’est s’abstenir de mobiliser indument le passé pour se donner le courage d’affronter l’avenir. Parler de la guerre au début 2015, c’est prendre la mesure d’un monde stratégique nouveau ou les guerres se font souvent sans combats, les combats sans batailles, et les batailles sans vainqueurs. « La grande guerre et la vraie (seront alors) mortes ensemble » prophétisait déjà Beaufre il y a exactement 50 ans dans son ouvrage limpide « Introduction à la stratégie ». Il n’est pas vrai, malgré les affirmations péremptoires de généraux médiatisés ou de prophétesses de malheur, que faire la guerre est l’exercice le plus naturel à l’homme, que les Etats ne peuvent s’y dérober et doivent être prêts à la conduire et à la gagner par un combat terrestre qui en est la forme la plus décisive (...) lire la suite ici.

dimanche 25 janvier 2015

Atlas géopolitique mondial 2015

Noël m’a apporté son lot de cadeaux et, notamment, cet atlas paru à l’automne aux éditions Argos. Encore une fois, je suis impressionné par sa qualité. Ce genre d’ouvrage hésite toujours entre deux options : soit un atlas géopolitique destiné à survivre aux années, avec donc des cartes à prétention générale, mettant en valeur des données considérées comme structurantes, au moins jusqu’à la prochain édition ; soit des annuaires qui reprennent les faits de l‘année et tente de leur donner une signification de plus longue durée, avec ce qu’il faut de données quantifiées pour s’y retrouver. Les deux méthodes ont leurs avantages et leurs inconvénients.

Lire la suite...

samedi 24 janvier 2015

Quel est le rôle de l’OTAN aujourd’hui ? Fiche de lecture par JB Noé

JB Noé, docteur en histoire économique, historien, est professeur au lycée Hautefeuille (www.lycee-hautefeuille.com), et auteur de plusieurs ouvrages, a publié cette fiche de lecture sur L'Otan au 21ème siècle sur le site Contrepoints. Je suis heureux de la publier ici.

Kempf_OTAN_Couv02.indd

Lire la suite...

jeudi 22 janvier 2015

La Vigie n°8 est parue

La Vigie, lettre d'analyse stratégique publiée par Jean Dufourcq et Olivier Kempf et paraissant tous les deux mercredis, vous propose son huitième numéro. Compte-tenu de l'actualité, il nous a paru utile de le rendre gratuit et accessible à tous les lecteurs potentiels .

logo_la_vigie.png

Il comprend un article "Le 7 janvier ouvre un nouveau cycle stratégique français", un autre sur "Les responsabilités de la France", une lorgnette sur "Charlie ou pas".

Le 7 janvier ouvre un nouveau cycle stratégique français

À celui qui pensait que l’année 2014 avait été pleine de rebondissements géopolitiques (affaire ukrainienne, surgissement de Daesch, écroulement des prix du pétrole), les événements de ce début janvier 2015 paraîtront comme le signe d’une accélération. Les chocs répondent aux chocs et entrent en résonance, alimentant la forge de l’histoire. Mais alors que ceux de 2014 étaient hors d’Europe, celui de janvier 2015 frappe, sans vraiment grande surprise, notre territoire. Il y avait certes eu de nombreux signes avant-coureurs mais l’histoire connaît des moments de cristallisation où ce qui n’était que signe devient évidence. En ce sens et malgré la continuité, le 7 janvier constitue un tournant. (...)

Les responsabilités de la France

Allons tout de suite à l’essentiel.

La puissance de l’émotion interne et externe suscitée par les assassinats terroristes des 7, 8 et 9 janvier dernier, confère désormais à la France, c’est-à-dire aux Français qui en sont l’expression collective, au chef de l’État qui l’incarne et au gouvernement qui conduit la politique de la nation, une responsabilité collective majeure, sans doute historique.

Celle de prendre la juste mesure de l’événement, une attaque ciblée de la France ; celle de faire un diagnostic convenable de ses conditions ; celle d’adopter des mesures de protection appropriées et de conduire les réformes nécessaires pour donner au pays un nouvel élan et lui offrir une nouvelle raison d’être.

Cette responsabilité doit conduire à établir enfin une vraie cohérence entre politique intérieure et politique extérieure qui ne doivent plus ni se contrarier, ni se confondre, et à élaborer un vrai projet politique de défense et d’illustration de la France. C’est un défi majeur à relever. (...)

Pour s'abonner : l'abonnement découverte pour 3 mois vaut 16 €, l'abonnement annuel pour les particuliers vaut 60 €, l'abonnement pour les entreprises et organisations (5 licences) vaut 250 €.

Pour s'abonner, cliquer sur le lien “Vigie n° 7”, ajoutez au panier, cliquez sur “régler ma commande", payez, comme sur n'importe quel site de commande en ligne. Une fois que vous serez abonnés, vous recevrez un courriel avec un lien direct vers le numéro et à l'avenir, chaque numéro arrivera directement dans votre boite mail. L'abonnement donne accès aux numéros passés. Vous pouvez aussi vous procurer le numéro à l'unité, de la même façon.

Les fonds réunis serviront à financer une édition anglaise pour diffuser la pensée stratégique française à l'étranger.

Comité de parrainage

O. Kempf

mercredi 21 janvier 2015

Prix du livre cyber 2015 !

Le jury a été clément et bienveillant : non content de récompenser le numéro spécial cyber d'Hérodote (conduit par F. Douzet et la chaire Castex de cyberstratégie, j'y avais commis un article sur le "cyberterrorisme"), mais aussi l'ouvrage collectif de l'EPITA sur "Big, fast et open data" sous la direction de Yannick Lejeune, il m'a accordé le prix du livre cyber, aussi bien pour les deux livres que j'avais soumis, Alliances et mésalliances dans le cyberespace et "Penser les réseaux" (ouvrage collectif avec des contributions de Arnaud Coustillère, Philippe Davadie, Frederick Douzet, Eric Hazane, François-Bernard Huyghe, Olivier Kempf, Colin L’Hermet, Dominique Lacroix, Jarno Limnèll, N. Mazzucchi, Jamel Metmati, Kave Salamatian, Daniel Ventre). Bernard Barbier, dans le discours d'annonce, a eu la gentillesse de préciser que c'était pour l'ensemble de mon œuvre.

Quand on m'a passé le micro, j'ai cru bon d'ajouter que je n'étais pas encore tout à fait mort et qu'il restait encore deux trois choses à écrire, y compris sur le sujet. Mais aussi que je remarquais que trois ouvrages collectifs avaient été primés, ce qui témoignait de la richesse et de l'intérêt de la communauté cyberstratégique française, bien plus intéressante à bien des égards que beaucoup de logorrhée anglo-saxonne (qu'on ne m'interprète pas de travers : il y a bien sûr des choses passionnantes, confer Rid, Libicki, Schneier, ...). Bref, j'ai voulu associer, entre autres, les deux chaires (Castex de cyberstratégie, Saint-Cyr de cyberdéfense), mais aussi la Réserve Cybercitoyenne et, last but not least, les copains d'Echoradar (vous ne connaissez pas encore Echoradar ?). Enfin, je pense à tous les auteurs de la collection cyberstratégie chez Economica qui font partie, évidemment, de l'ensemble et que j'associe à ce prix.

Merci donc au jury et à tous les messages d'encouragement et de sympathie qu'on m'a adressés de vive voix au FIC ou à travers mails et tweetos... Sachez que cela fait sincèrement plaisir de voir son travail reconnu par la communauté.

A très bientôt, donc...

O. Kempf

dimanche 18 janvier 2015

La dissuasion nucléaire au XXIè siècle par Thérèse Delpech

Voici un livre posthume de Thérèse Delpech qui fut, pendant une dizaine d’années, une figure tutélaire de la pensée nucléaire française. Elle occupa en effet le poste de directeur des affaires stratégiques au Commissariat à l’Énergie Atomique. Mais son œuvre dépasse les simples questions nucléaires puisqu’elle connut un certain succès public à la suite du prix Femina attribué à son essai « l’ensauvagement », en 2005.

Lire la suite...

- page 1 de 101