Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 26 juillet 2016

La donnée n'est pas donnée : le livre !

L'an dernier (mars 2015), EchoRadar avait organisé un colloque sur "La donnée n'est pas donnée", en partenariat avec Keyrus. Après un long travail de recueil des différents textes (la plupart des intervenants plus des contributions extérieures), voici les actes enfin publiés, sous la direction de Philippe Davadie, Bruno Teboul et moi-même. Vous trouverez ci-dessous l'avant-propos qui présente les thèmes et les auuteurs traités. Bonne lecture ! OK

donnee_pas_donnee.jpg

La donnée n'est pas donnée, Ph. Davadie, O.Kempf, B. Teboul (direction), Kawa éditions.

 

 

 

Lire la suite...

jeudi 14 juillet 2016

Comment fait-on la guerre aujourd'hui ? (RFI)

J'interviendrai demain vendredi 15 juillet à 14h00 (40 minutes) dans l'émission Géopolitique à RFI. L’émission sera consacrée à la question : « Comment fait-on la guerre au XXIème siècle ? » et  présentée par Toufik Benaïchouche .

Bruno Tertrais est également invité.

 

A vos postes !

O. Kempf

 

mardi 12 juillet 2016

Histoire de l'Afrique du Nord (B. Lugan)

Voici un judicieux choix de sujet. S'il existe des histoires de l'Afrique, du Maghreb, du Proche-Orient, rares sont les essais qui se préoccupent de l'Afrique du nord, spécifiquement, sans l'associer ici à l'Afrique, là au Moyen-Orient. Tenter de saisir l'histoire de cette rive sud de la Méditerranée, c'est déjà lui donner une cohérence finalement assez logique, la zone étant une île entre deux mers, l'une d'eau, l'autre de sable. Nous avons dit ailleurs que l'Afrique était un archipel, ce livre vient le confirmer, au moins dans son projet. Traiter ensemble Egypte, Libye, Tunisie, Algérie et Maroc, une bonne idée, incontestablement.

Histoire de l'Afrique du Nord
                : Egypte, Libye, Tunisie, Algérie, Maroc
                : des origines à nos jours

Lire la suite...

lundi 11 juillet 2016

Commentaires sur le sommet de Varsovie

J'ai répondu à plusieurs organes de presse au sujet du sommet de l'OTAN qui vient de se dérouler à Varsovie. J'y reviencrai mais d'ores et déjà, voici quelques pensées (émises avant, donc sans avoir pris connaissance des moultes déclarations du sommet qui s'avère particulièrement verbeux).

Pour commencer, une interview donnée à Radio Vatican, en audio SVP pour ceux qui ne veulent pas lire.

Pour ceux qui acceptent encore de lire, une interview croisée avec B Giblin (Hérodote) donnée à Atlantico. Je la reproduis ci-dessous. O. Kempf

Lire la suite...

vendredi 8 juillet 2016

What does France want from NATO ? (Poline Tchoubar)

A l'ouverture du sommet de l'Alliance atlantique à Varsovie, il me semble utile de revenir sur ce qu'est l'OTAN et les relations que la France entretient avec elle. Rien de mieux pour cela que de publer le mémoire d'une étudiante à Science Po, Poline Tchoubar, qui l'a écrit en ce début d'année sous la direction de Benoit Durieux et Philippe Vial ( étudiante en master de Sécurité Internationale à Sciences Po; ce travail a été effectué dans le cadre d'un cours sur les relations entre politique et militaire). Je reviendrais quant à moi sur le sommet, une fois qu'il sera passé et aura accouché de sa declaration... Merci à elle. O. Kempf

Source

Lire la suite...

jeudi 7 juillet 2016

Terrorisme (J. Baud)

Cet ouvrage doit être absolument lu par toute personne s’intéressant à la stratégie ou la géopolitique. Il procure un sentiment de fraîcheur intellectuelle et nous éloigne de bien des assertions régulièrement ressassées sur l’asymétrie ou la radicalisation. Son sous-titre est explicite : « mensonges politiques et stratégies fatales de l’Occident ». Autrement dit, nous sommes grandement responsables de ce qui nous arrive. Du coup, nous n’avons pas de stratégie, juste des réactions, forcément désordonnées, forcément inefficaces. Qui nourrissent par contrecoup le feu que nous voulons éteindre.

Lire la suite...

samedi 25 juin 2016

Gagner les cyberconflits, au-delà du technique

A la suite de l'ouvrage que nous avons publié avec FB Huyghe et N. Mazzucchi (Gagner le cyberconflit, au-delà du technique, Ed; Economica), nous avons accordé un entretien à Diploweb autour des questions de cyberstratégie, notamment dans la couche sémantique du cyberespace.

http://www.amazon.fr/Gagner-Cyberconflits-Huyghe-Fran%C3%A7ois-Bernard/dp/2717868100/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1455044557&sr=8-1&keywords=gagner+les+cyberconflits

Lire la suite...

samedi 11 juin 2016

No allies in cyberspace

Voic un article qui est paru dans les "Dossiers européens" du mois de janvier (numéro sur la cybersécurité [accessible ici|http://www.europeanfiles.eu/?portfolio=january-2016]), et que j'avais oublié de vous signaler. Je rattrape ce petit oubli en vous donnant le texte en entier.

Cybercrime, cybersecurity and cyberdefence in Europe

Lire la suite...

mercredi 8 juin 2016

La Vigie n°44: Limites russes | Stratégie navale de la France | Stratégie 2017 : vu de Berne

La Vigie, lettre d'analyse stratégique publiée par Jean Dufourcq et Olivier Kempf et paraissant tous les deux mercredis, vous propose son numéro 44.

https://www.lettrevigie.com/wp-content/uploads/2016/06/44-Limites-russes-530x370.jpg

Vous trouverez dans ce numéro daté du 8 juin un texte intitulé Limites russes, un autre sur La stratégie navale de la France, une Lorgnette sur Déboires à Ankara, une Stratégie 2017 vue de Berne (Alexandre Vautravers) 

Si vous êtes déjà abonné à La Vigie, vous pouvez accéder directement au numéro 44 en vous rendant sur cette page. N'oubliez pas de vous connecter afin d'y accéder.

Vous pouvez également lire les billets publiés en libre accès sur le site, www.lettrevigie.com, notamment

·         La Vigie élargit son offre parce que la Vigie n'est pas seulement une lettre bimensuelle mais que son équipe peut vous proposer études, conseils et formations.

·         Fermez le ban (du colonel Moutarde) qui revient sur la récente polémqiue autour de l'expression des militaires.

Dans ce numéro 44 :

Limites russes

Depuis plusieurs mois, nous avons régulièrement signalé l’habileté stratégique de la Russie poutinienne. Pour autant, cela ne fait pas de nous des fervents supporters du Kremlin. À l’heure où certains grossissent la menace, il nous paraît aussi utile d’évaluer les limites russes actuelles : une juste appréciation du rapport de force est seule gage d’un calcul stratégique adapté. Or, l’ours russe est plus faible qu’il n’y paraît à certains mais plus résilient que d’autres l’espèrent. Surtout, il est rationnel, ce qui constitue une force déterminante. […]

Stratégie navale de la France

La puissance a toujours eu une dimension maritime, et c’est chaque jour plus vrai (cf. LV 41, ambition maritime). Trois espaces clés du monde, les zones de coprospérité nord-américaine, euro-méditerranéenne et sud-asiatique, sont interconnectés par leurs façades maritimes et liés par leur forte dépendance à la mer pour leurs approvisionnements et leurs échanges. Dans ces espaces, les flottes de guerre les plus importantes du monde sont à l’Ouest mais celle, dominante, des États-Unis a désormais pivoté vers l’Asie où les puissances régionales de l’Est sont avides de stature militaire et navale, en Inde, en Chine, Corée du Sud ou au Japon. Bien des enjeux et des vulnérabilités se sont installés en mer mais derrière la ligne d’horizon au loin, comme toujours, l’action navale se fait sans témoins ni spectacle. Pour sécuriser les approches côtières nationales et les espaces océaniques communs, les marines de guerre doivent entretenir des missions permanentes, lourdes à supporter. Cela vaut évidemment pour la Marine nationale. […]

Lorgnette : Déboires à Ankara

Stratégie 2017 : vu de Berne (Alexandre Vautravers)

Une vision suisse de la stratégie française a-t-elle un sens pour un État neutre depuis 1815 ? Et pour un pays que la diplomatie, la volonté de défense et une armée de citoyens-soldats ont préservé de la guerre depuis… Napoléon Ier ? […]


Pour avoir accès au numéro 44 en entier, rendez-vous sur le site de La Vigie et abonnez-vous : l'abonnement découverte pour 3 mois vaut 16 €, l'abonnement annuel pour les particuliers vaut 60 €, l'abonnement pour les entreprises et organisations (5 licences) vaut 250 €. 

Pour acheter un numéro, cliquer sur le lien “Vigie n°44”, ajoutez au panier, cliquez sur “régler ma commande", payez, comme sur n'importe quel site de commande en ligne. Une fois que vous serez abonnés, vous recevrez un courriel avec un lien direct vers le numéro et à l'avenir, chaque numéro arrivera directement dans votre boite mail. 

Vous pouvez aussi vous procurer le numéro à l'unité, de la même façon.

Jean Dufourcq et Olivier Kempf

jeudi 2 juin 2016

Agression électrique en Ukraine

Cette chronique est parue dans le dernier numéro 9 de Conflits (avril-juin), où je tiens une rubrique cyber.

Afficher l'image d'origine Source

Le 23 décembre dernier, la petite ville d'Ivano-Francisk, dans l'ouest de l'Ukraine, a eu l'électricité coupée pendant quelques heures. N'accusez pas la vétusté, une sur-consommation, une grève ou toute autre explication qui vous viendrait à l'esprit : il s'agirait, d'après les autorités ukrainiennes, d'une attaque informatique contre la société exploitante. Surtout, cette agression aurait visé non l'informatique de gestion mais l'informatique industrielle, ce que les spécialistes appellent les SCADA (Supervisory Control and Data Acquisition), des systèmes spécialisés dans le contrôle des processus industriels. C'est très probable mais pas encore sûr à 100 %.

Lire la suite...

mardi 31 mai 2016

Notre monde est-il au bord du gouffre ? (dir P. Pascallon)

Cet ouvrage, dirigé par Pierre Pascallon, reprend les actes d’un colloque organisé par  le club Participation et progrès à l’Assemblée nationale, le 8 décembre 2014. Son questionnement paraît visionnaire tant les choses ont paru empirer depuis, tant le thème de la guerre est revenu dans le débat public, tant le monde paraît aujourd’hui au milieu d’une crise extrêmement profonde, systémique diraient certains. Certes, rappelle Philippe Moreau Desfarges  en avant propos, chaque époque « aime à se croire proche de l’apocalypse ». Il faudrait donc raison garder. C’est l’objet finalement de ce livre : utiliser la raison pour observer les bouleversements en cours et leur donner des clefs de compréhension, nécessaires à toute action politique.

Lire la suite...

samedi 28 mai 2016

Quel est l'impact des technologies biométriques sur notre vie privée ? (P. Tran Huu)

Voici un très intéressant article qui  nous est proposé par Pascal Tran Huu. Mille merci à lui. OK.

http://www.lesmotsontunsens.com/files/biometrie.png Source

La biométrie a, selon le dictionnaire médical de l’Académie de Médecine, trois définitions :

1) Science qui étudie, à l’aide des mathématiques (statistiques, probabilités), les variations biologiques à l’intérieur d’un groupe déterminé

2) L’anthropométrie est la biométrie appliquée à l’Homme

3) En assurance vie, calcul, à l’aide de tables de références, de la durée probable de vie d’un individu donné.

A la suite des attentats du 11 septembre 2001, l’utilisation des données biométriques s’est généralisée au point qu’une nouvelle définition a vu le jour. Partant du constat qu’il y a trois moyens de prouver son identité[i] et que sur les trois, un seul est, pour le moment, fiable, les spécialistes ont proposé que la biométrie soit définie comme la technique qui permet « l'identification ou l’authentification d'une personne sur la base de données reconnaissables et vérifiables qui lui sont propres. »

Lire la suite...

samedi 14 mai 2016

Politique chinoise de la France

Une étudiante chinoise, en fac à Lyon, rédige son mémoire de master sur la politique chinoise de la France durant la présidence de Sarkozy. Elle me dit : "j'ai lu votre livre Géopolitique de la France entre déclin et renaissance, dans lequel vous avez parlez de la relation franco-chinoise, je voudrais donc vous poser quelques question là-dessus". Voici ci-dessous ses trois questions et mes réponses. Car du coup, j'ai relu les quelques paragrpahes que j'avais écrits sur le sujet dans GP de la France, et me suis aperçu qu'il y avait évidemment encore plein de choses à dire.

Source

Lire la suite...

mercredi 11 mai 2016

Quelle destruction créatrice de l'UE ?

Pas un jour sans qu'un article, un édito, une tribune ou un essai ne constate la panne de l'Europe. Le diagnostic est assez connu pour qu'il ne soit pas besoin d'y revenir. Là où les choses se compliquent, c'est lorqu'on passe au stade des propositions. Car tout le monde a l'air désormais de passer par pertes et profits l'actuel système européen (les "institutions"). Fort bien, mais comment "passer à autre chose" ?

https://ladestructioncreatrice.files.wordpress.com/2015/01/image-article-v-1.jpg Source

Lire la suite...

vendredi 6 mai 2016

Faut-il penser l'EI au passé ?

Après une année 2014 marquée par la surprise devant l’émergence de l’État Islamique, une année 2015 inquiète devant sa résistance, ce début d’année 2016 semble marqué par un regain d’optimisme envers l’organisation. Ainsi, les instituts anglo-saxons dressent le décompte exact des pertes de territoire de l’organisation. Selon une étude de Janes parue en décembre dernier, elle aurait perdu 14 % de son territoire en 2015. Une autre étude de fin mars 2016 évoque le chiffre de 25 %. Ceci concerne l’Irak et la Syrie. On pourrait de même évoquer les revers subis par l’EI en Libye, dont la récente perte de Derna en Cyrénaïque. (Texte de l’intervention prononcée le 30 avril dernier au Forum International de Réalités, à Hammamet, en Tunisie, que je vous avais annoncée ici) (billet publié initialement sur La Vigie)

 

Le Royaume-Uni aurait tué un millier de combattants de l'EI. Source

 

Lire la suite...

mercredi 27 avril 2016

Mers el Kébir, fallait-il détruire la flotte française ?

J'ai reçu le dernier opus de Guerres et histoire,n° 30, consacré notamment à Mers el Kébir.

Capture d’écran 2016-04-04 à 12.19.40

 

 

 

 

 

 

 

 

Beaucoup se sont étranglés à l'époque devant la duplicité anglaise, beaucoup continuent aujourd'hui à critiquer la mauvaise manière faite par l'Angleterre. Il reste que la lecture du dossier montre une réalité bien plus  ambiguë que cela. D'une part, les Français n'ont pas été francs du collier et n'ont pas su (Darlan) contacter Londres autant qu'il l'aurait fallu pour donner des garanties et surtout les mettre en oeuvre. D'autre part, en se mettant du côté de Churchill, le choix était simple : se contenter de bonnes paroles (côté français mais aussi allemand, genre "Jamais nous n'utiliserons ces navires pour la guerre", promesses dont Hitler avait abusé au cours de la décennie précédente, avec l'intégrité que l'on sait) ou agir préventivement. On sait que la décision stratégique doit trancher l'incertitude et éviter si possible ses propres points faibles. De ce point de vue, la décision de Churchill était logique, et tout n'est pas uniquement dû à sa perfidité.

On lira également un bon dossier sur la conquête romaine de la Dacie, future Roumanie. Où l'on apprend qu'elle fut conquise par défaut, pour des raisons de politique intérieure plus que de menaces extérieures (ce qui donne un contre exemple à l'inéluctable expansion du limes de l'empire pour protéger les provinces conquises) et n'a pas constitué un actif stratégique majeur aux yeux des Romains.

O. Kempf

dimanche 24 avril 2016

19ème forum international des réalités

Je participerai les 28 et 29 avril au 19ème Forum international des réalités, organisé par le [magazine tunisien Réalités|http://www.realites.com.tn/] en partenariat avec la Friedrich Herbert Stiftung, l'institut IE Med, le Centre tunisien des études stratégiques. Il traite des "Enjeux et défis de la nouvelle politique de voisinage de l'UE". Avec Hatem ben Salem, Pierre razoux, Elisabeth Guigoux, E. Dupuy, Cl. Bartolone, JM Bockel et une myriade d'élus et d'universitaires tunisiens.

160424_banniere_forum_realites.jpg

Je m'interrogerai sur "Faut-il penser l'EI au passé?"

Inscription  Programme

O. Kempf

 

lundi 18 avril 2016

Quelques remarques sur le jihadisme

Ayant beaucoup lu sur le sujet depuis quelques mois, je ne prétends pas pour autant être un "expert", espèce décriée par les temps qui court. Disons que je ne vais pas sur les plateaux télé, je ne risque donc pas de trop subir la foudre des vengeurs. Par ailleurs, j'ai entendu récemment une conférence d'O. Roy, ce qui renvoie à la controverse "entre experts" qui l'oppose à G. Keppel .On en connaît la teneur. Pour O. Roy, la radicalité préexiste au jihadisme, il y a islamisation de la radicalité. Pour Keppel, à l'inverse, l'islam pose une question propre qui porte à la radicalisation, il y a au fond radicalisation de l'islam. On pourrait bien sûr dire que la vérité gît au milieu mais cet artifice ne convainc pas puisque bien peu essayent d'articuler les deux positions. Or, il ne me semble pas que les deux positions soient si incompatibles. Essayons modestement de comprendre comment.

Lire la suite...

mardi 12 avril 2016

MOOC questions stratégiques (cyber)

Le MOOC questions stratégiques (organisé par le CSFRS) entame sa deuxième édition. J'y avais participé pour la séance sur le cyberespace. EN voici ci-dessous la transcription. Pour le reste, deuxième session de diffusion du MOOC sur France Université Numérique du 9 mai au 26 juin 2016, avec les mêmes cours globalement, mais sous-titrés en anglais. Ci-joint le lien vers les inscriptions. On trouve également des éléments sur la page Facebook ou encore sur le site du CSFRS.

Lire la suite...

lundi 4 avril 2016

NSA (Claude Delesse)

(Merci à Martine Cuttier pour nous proposer cette fiche de lecture)

L’auteure qui enseignait à la BEM Management School Bordeaux, est une spécialiste des sciences de l’information et de la communication. Elle a déjà exploré le sujet en étudiant le système Echelon (1). Une histoire de la NSA des origines à nos jours comble un vide car il y a bien peu d’écrits en langue française. L’analyse, dense de la richesse de la documentation basée sur des sources ouvertes, occupe la majeure partie du livre, une autre étant consacrée aux notes et aux annexes.

Lire la suite...

- page 1 de 105